L’origine du projet

On ne peut pas évo­quer le fes­ti­val « les Éclec­tiques » sans par­ler de la con­ven­tion de jon­g­lerie, accueil­lie à Carvin entre 1999 et 2012 et organ­isée par le Cirque du Bout du Monde. Jamais un tel événe­ment n’avait eu lieu dans la ville. C’était un rassem­ble­ment de jon­gleurs sous forme de con­ven­tion régionale, européenne (2004) et même nationale (en 2006 et 2007). Pour remerci­er les habi­tants de leur accueil, ces saltim­ban­ques offraient au pub­lic une déam­bu­la­tion noc­turne et enflam­mée à tra­vers la ville à l’occasion des fes­tiv­ités du 14 juil­let.

En 2004, l’association Carvin Cul­ture décide de créer un fes­ti­val d’arts de rue en com­plé­ment de la con­ven­tion afin de pro­pos­er au pub­lic de décou­vrir cet univers. L’équipe du fes­ti­val a su, année après année et tou­jours en col­lab­o­ra­tion avec le Cirque du Bout du Monde et la ville de Carvin, s’adapter aux dif­fi­cultés et aux nou­veautés, sans pour autant mod­i­fi­er leur engage­ment de départ.

L’accès aux ani­ma­tions et aux représen­ta­tions est tou­jours gra­tu­it et chaque année des mil­liers de per­son­nes font le déplace­ment pour ce qui est devenu un événe­ment majeur et incon­tourn­able à Carvin.

En juin 2018, l’association Carvin Cul­ture change de nom et devient « Ose Arts ! ». Asso­ci­a­tion de loi 1901, elle a pour objec­tif prin­ci­pal l’éducation pop­u­laire et est hébergée au Cen­tre Cul­turel Jean Effel. En plus d’organiser le fes­ti­val les Éclec­tiques, l’association pro­pose des ate­liers de pra­tiques artistes et une pro­gram­ma­tion annuelle de spec­ta­cle vivant.